Proshop Genval02/652.27.00
Proshop Corbais010/60.60.06
Proshop Gembloux081/39.16.20
Repeindre son plafond ? Nos conseils !

Vous devez peindre un plafond et souhaitez par dessus tout que le résultat soit bien uniforme ? Alors suivez les 6 étapes rappelées ci-dessous : vous serez ainsi assuré d’un résultat de qualité, sans risque de de traces disgracieuses !

Comme vous le révéleront les étapes 1 et 2 ci-dessous, la préparation est essentielle pour vous faciliter le travail et pour un rendu impeccable en un tour de main.

Et n’oubliez jamais : une bonne méthode vous permet d’optimaliser votre temps et les résultats obtenus !

 

Etape 1 Organisez le terrain

Etape la plus longue mais ô combien importante pour vous faciliter le travail !

  • Décrochez les luminaires en ayant soin d’avoir coupé l’électricité auparavant ;
  • Recouvrez le sol avec la bâche de protection, ainsi que le dessus des radiateurs, des meubles ou armoires ;
  • Enlevez les tentures et, si possible, les rails et barres de fixation ;
  • Enfin – exception faite, bien sûr, du cas où vous auriez le projet de rénover l’ensemble de votre pièce ! -, posez sur le haut du mur du ruban de masquage pour dessiner une arête bien nette entre celui-ci et le plafond.

 

Etape 2 – Aplanissez et lavez votre plafond 

Un travail de peinture de qualité ne peut se mener que sur un plafond propre et parfaitement plane.

Dans cette idée, commencez par reboucher les trous et les fissures, s’il y en a. Cela fait, poncez soigneusement.

Viendra alors le moment de laver votre plafond avec de l’eau ammoniaquée. Cette opération s’imposera tout particulièrement si des fumeurs ont occupé l’espace, ou si l’on se trouve à proximité d’une cuisine ou d’un feu ouvert. Faute de ce généreux lavage, le risque est grand que des taches apparaissent une fois la peinture appliquée, ou que celle-ci révèle une mauvais adhérence.

 

Etape 3 – Passez une couche (au moins) de primer

Pour un résultat final optimal, il s’impose de ne pas appliquer la peinture de revêtement tout de suite, mais de commencer par une couche de primer (voire même deux, pour plus de sécurité et/ou quand le résultat après une seule couche ne vous semblera pas parfait).

En effet, les plafond étant généralement enduits de peintures très mates, ils sont, du coup, plus poreux. L’application de primer permettra donc de le « stabiliser ».

Versez et mélangez (à l’aide du mélangeur) la primer dans le bac prévu à cet effet.

Les cannelures d’essorage situées à l’intérieur du bac vous permettront de charger votre rouleau correctement pour éviter l’écoulement de gouttes de peintures sur le sol ou sur vous.

 

Etape 4 – Appliquez la première couche de peinture à proprement parler

Enfin, vous voilà en situation de commencer le véritable travail et… la musculation de vos bras !

Commencez par les bords du plafond que vous peindrez avec le pinceau, pour une finition nette.

Utilisez ensuite le rouleau avec manche télescopique, dont vous aurez réglé la hauteur avant de commencer. Peignez 1 m2 à la fois, dans les deux sens : d’abord perpendiculairement à l’entrée de la lumière, ensuite, parallèlement à l’entrée de la lumière. Avancez progressivement en respectant bien l’orientation de cette dernière (NB : cette technique gagne évidemment à être appliquée dès le stade du primer).

Peaufinez les endroits plus difficiles au pinceau. Assurez la finition à l’aide du rouleau, en veillant à terminer le coup de rouleau toujours dans le même sens.

 

Etape 5 – Laissez sécher la première couche

Profitez de ce moment pour vous détendre les bras ! Veillez aussi à ouvrir les fenêtres pour bien aérer (attention cependant de ne le faire qu’une fois le travail terminé ; à défaut, la peinture sècherait trop vite, ce qui laisserait des marques).

La température idéale pour un séchage impeccable et une excellente adhérence de la peinture se situe entre 12 et 20 degrés. Veillez à ne pas vous arrêter en cours de processus. Par ailleurs, respectez bien les temps de pause indiqués par le fabriquant.

 

Etape 6 – Pour un résultat « wow ! » : une deuxième couche additionnelle !

Pour un résultat de pro, passez une 2ème couche de finition. Cette fois-ci, inutile de « vous croiser les pinceaux » : peignez uniquement dans le sens de la lumière !

Il est à noter que cette seconde couche ne sera pas toujours utile si vous avez veillé à appliquer une (et a fortiori, deux !) couche(s) de primer, ou si votre peinture est particulièrement couvrante.

 

Cela fait, admirez le travail fourni !

 

Outils et matériel requis :

Vous aurez besoin du matériel suivant :

  • Une bâche de protection
  • Du ruban de masquage (préférer du tape sensitive, qui se décolle facilement et ne laisse pas de traces de colle !)
  • Un bac à peinture
  • Du primer : (par ex, MAGNAPRIM FIX, de TRIMETAL) *
  • De la peinture pour plafond (par ex, MAGNACRYL PLAFOND, de TRIMETAL) *
  • Un rouleau à manche télescopique
  • Un mélangeur
  • Un pinceau

*  autant de litres de peinture (et de primer) que votre plafond compte de fois 10 m carrés

 

Pour plus de renseignements, passez nous voir dans un de nos trois magasins ou contactez-nous !