Proshop Genval02/319.53.96
Proshop Corbais010/87.13.05
Proshop Gembloux081/13.94.41
Protégez votre nouvel abri en 6 étapes !

Vous venez d’acquérir un nouvel abri de jardin pour y stocker votre matériel et donner une « touche » supplémentaire à votre jardin ? Excellent choix ! Reste maintenant à mettre en peinture votre nouvelle construction en bois, en vue de l’embellir et de la protéger contre les agressions du soleil, de la pluie et du vent. Voici un petit rappel en six étapes, propre à conduire cette mise en couleur efficacement !

 

1.  Masquez ce qui ne doit pas être peint

Comme dans tous travaux de peinture, il convient, avant toute chose, de préparer son chantier. Attaquez-vous d’abord à la poignée et aux charnières de la porte de l’abri, que vous envelopperez soigneusement de ruban adhésif de masquage. Veillez à protéger également la surface du sol, en y disposant une bâche que vous fixerez soigneusement de sorte à ne pas, ensuite, vous prendre les pieds dedans, votre pot d’enduit à la main !

2. Dépoussiérez le bois

Cette deuxième étape trouvera des justifications différentes selon la situation qui est la vôtre. Si, comme le veut le titre de cet article, vous venez effectivement d’acquérir et de monter un nouveau chalet, le dépoussiérage servira à éliminer les éventuels résidus de sciure liés au processus de fabrication. Si, par contre, vous repeignez un abri déjà ancien, c’est alors la poussière déposée par l’écoulement des mois et des saisons qu’il s’agira de retirer.

Quoiqu’il en soit, commencez par poncer les planches avec du papier de ponçage de type P180. Cela fait, retirez immédiatement la poussière de bois avec une brosse douce. Cela permettra à votre peinture de bien adhérer, sans former des bosses disgracieuses.

3. Dégraissez le bois

Comme la poussière, les résidus graisseux sont les ennemis notoires d’une mise en peinture réussie ! Entreprenez donc de dégraisser la surface de votre abri avec du thinner synthétique, que vous appliquerez au moyen d’un chiffon non-pelucheux. Laissez ensuite  sécher quelques heures avant de passer à l’étape 4. Voilà pour la préparation : il est désormais temps d’attaquer la peinture à proprement parler.

4. Appliquez l’apprêt

En fait de peinture, la première couche sera à vrai dire largement… invisible ! Il s’agit en effet d’appliquer d’abord – après l’avoir bien mélangée, c’est important ! – une  « couche de fond », qu’on trouvera en général dans le commerce sous ce nom. Cet apprêt pénètre profondément dans le bois, le protégeant durablement contre les moisissures.

Si vous vous trouvez face à un nouvel abri de jardin, il vous est recommandé, dans la mesure du possible, de le traiter avant montage, de sorte à atteindre tous les côtés, de même que les bords. Ce sera particulièrement nécessaire si le fabricant ne l’a pas traité avant (c’est là une info qui vous est en principe communiquée à l’achat).

5. Choisissez une lasure transparente ou opaque

« Pourquoi une lasure, d’abord ?! », nous demanderez-vous avec pertinence ! Le fait est qu’une peinture ordinaire ou un vernis ne sont généralement pas adéquats pour la mise en peinture d’un abri de jardin, dans la mesure où ils ne sont pas « flexibles ». En d’autres termes, ils ne « travaillent » pas avec le bois, au contraire de ce que fait la lasure. Cette souplesse permettra de garder plus longtemps une belle apparence à votre abri. De plus, cet enduit garde visibles la structure et le dessin du bois, ce qui donne un agréable sentiment d’authenticité.

Cela dit, reste à opérer un choix important entre finition opaque ou transparente.

  • Si vous optez pour une lasure transparente, le dessin et la structure du bois resteront visibles. Le résultat de la couleur finale sera notamment influencé par l’essence de bois, l’absorption et le nombre de couches de peinture. Il vous faudra, quoiqu’il en soit, choisir la teinte de bois correspondant à la couleurde votre abri de jardin. A ne pas perdre de vue : au plus la couleur de la finition est sombre, au mieux votre abri sera protégé contre les rayons UV !
  • Si, au contraire, vous mettez en peinture votre abri de jardin avec une lasure opaque, la structure du bois restera visible, mais pas le dessin. Dans ce second cas, le résultat de la couleur finale ne sera pas influencé par la couleur du bois.

6. Mettez effectivement en peinture votre abri de jardin

Ne reste plus qu’à… passer véritablement à l’action ! Au cours de vos travaux, alternez entre une brosse large pour les surfaces planes et un pinceau fin pour les joints, coins et bords. Soyez attentif, par ailleurs, à peindre dans le sens de la nervure du bois ce qui correspondra le plus souvent à la dimension horizontale, vu la manière la plus fréquente d’assembler les planches (mais des exceptions sont possibles !). Une fois la première couche suffisamment sèche, appliquez-en une seconde, pour une protection optimale !

***

Voici donc votre nouvel abri de jardin efficacement, mis en peinture, au travers de 6 étapes simples. Il est maintenant en mesure d’affronter les conditions météorologiques les plus agressives, de la lumière à la chaleur du soleil, en passant par la pluie, le froid et l’humidité.

Si vous avez encore un doute, répétez-vous le bien : grâce à un bon entretien, le bois de votre abri restera beau et en bonne santé bien plus longtemps. Ne vous trompez donc pas de cible, en pensant opérer des économies qui vous coûteraient rapidement bien plus cher que la somme apparemment épargnée !

 

Vous désirez passer à l’action, en vous équipant des produits et du matériel nécessaires ? Venez nous voir au plus vite : nous vous guiderons volontiers dans vos achats !