Proshop Genval02/652.27.00
Proshop Corbais010/60.60.06
Proshop Gembloux081/39.16.20
Pinceaux et rouleaux : pile-poil ce qu’il me faut !

Qui ne s’est jamais retrouvé au magasin à hésiter longuement entre tel pinceau, telle brosse ou tel rouleau ? C’est qu’il y aurait là largement de quoi… s’emmêler les pinceaux, justement !

Alors, est-ce si compliqué ? Pas tant que ça avec le bon manuel !

Mais au fait, et pour commencer : quelle est la différence entre un pinceau et une brosse ? Aucune, apparemment … Sous réserve du fait que l’on nommera plus communément « brosses », tous les pinceaux montés avec des poils plus fermes, sur une largeur plus importante et utilisés pour des travaux ne nécessitant pas (trop) de précision.

Les rouleaux, eux, sont généralement utilisés pour les grandes superficies telles que les murs ou les plafonds ; de petits rouleaux existent également pour le travail de précision. On les utilise avec poils courts pour les surfaces lisses et poils longs pour les surfaces rugueuses ; et à poils très courts ou en mousse quand la peinture est très lisse afin d’obtenir une peinture homogène.

À chaque outil son application pour chaque type de surface, en privilégiant la qualité pour une meilleure absorption et durée de vie, ainsi que pour limiter la perte de poils. Et pour les plus pressés, notez qu’il existe des pinceaux en soies mixtes qui conviennent pour tous type de peinture.

Mais entrons davantage dans les détails du sujet en examinant, tâche après tâche et contexte après contexte, les produits qui s’imposent. Toutes ces variantes sont en principes disponibles dans la gamme de nos trois marques partenaires : SPHINX, EUROPA ROLLERS et STORCH.

  • Pour la peinture à l’eau – acrylique, vinylique et latex, on optera, côté pinceaux, pour les brosses et pinceaux en fibres synthétiques : elles ont la particularité de ne pas gonfler au contact de l’eau et permettent un lissage sans marque (astuce : plus la peinture est liquide, plus il convient de choisir du matériel avec beaucoup de poils, et inversement). Les soies synthétiques les plus populaires sont en nylon et/ou en polyester. Avant la première utilisation, il est conseillé de faire tremper les poils de votre pinceau ou brosse synthétique 24h dans de l’eau. Niveau rouleaux, préférer les modèles à fibres longues en polyamide. Pas de mousse, donc, afin d’éviter la formation de micro-bulles !
  • Pour la peinture à l’huile/alkyde, les brosses ou pinceaux seront choisies en soie naturelle. Quant aux rouleaux, s’équiper de modèles à fibres courtes ou en mousse. Dans les deux cas, pensez à bien choisir la largeur de votre outil d’applications en fonction de la superficie et de la configuration de la surface à peindre. Avant la première utilisation de vos pinceaux en soie naturelle, faire tremper les poils 24h dans de l’huile de lin et les rincer ensuite avec de l’eau et du savon.
  • Pour la peinture murale extérieure, on partira sur de grosses brosses rondes pour les crépis, des brosses rectangulaires pour les surfaces linéaires et pour remplir les joints de murs en briques, et pour des rouleaux « façade » à poils longs (+/- 20 mm) pour les crépis et les murs en briques. Notons qu’il existe une multitude de formes de pinceaux – arrondies, ovales, biseautées, coniques, etc. – dont les manches sont adaptés en conséquence afin d’optimiser leurs applications.
  • Pour la peinture murale intérieure, l’idéal est les pinceaux ronds pointus pour le travail de précision (moulures, angles, parties complexes), et les rouleaux « universels » ou antigouttes à fibres de 12 mm pour le reste. L’astuce du chef : pour peindre au rouleau sans avoir besoin de bandes de masquage, utiliser un rouleau à réchampir ! De son côté, le pinceau coudé est tout indiqué pour les endroits difficiles d’accès comme les radiateurs.
  • Pour la laque, la lasure et le vernis, les pinceaux plats sont à recommander pour les surfaces moyennes à grandes et les pinceaux ronds pour les précisions. Sachant que la lasure requerra des brosses spécialement dédiées. Enfin, on optera pour une brosse à vitrifier s’agissant des parquets. Niveau rouleaux, on se dirigera vers les rouleaux à laquer à structure très fine en mohair, en mousse moltoprène, en velours ou en polyamide texturé de 12mm. Là aussi, une astuce : pour les parquets et les zones hors de portée, utiliser une perche télescopique pour plus de confort !

Transversalement à tous ces produits, veillez bien à ne pas tremper vos outils d’applications pour plus d’un tiers de leurs poils et pensez à leur nettoyage dès la fin de leur utilisation (ou à les emballer dans un film plastique si vous prévoyez une utilisation le lendemain, afin qu’ils ne sèchent pas). Les pinceaux ayant été utilisés pour de la peinture ne doivent pas être utilisés pour les vernis, laques ou lasures, et vice versa.

À noter également qu’il existe des pinceaux/brosses ainsi que des rouleaux dits « à structure » pour produire des effets décoratifs tels que : effet « écorce », effet « nid d’abeilles », effet « trous », etc.

Pour des conseils complémentaires, passez nous voir dans un de nos trois magasins